FAQ

Oui, c’est possible, à travers certains dispositifs adaptés. Par exemple, vous pouvez avoir pleine propriété d’un condominium (appartement dans une résidence avec services) : ce dispositif s’appelle le Freehold. Si vous souhaitez faire l’acquisition d’une villa ou d’une maison, vous pouvez disposer du bien via un dispositif nommé « Leasehold » et qui constitue en réalité un contrat de bail longue durée qui vous garantit l’usage du terrain pour une durée pouvant aller jusqu’à 90 ans. Pour en savoir plus au sujet de l’accès à la propriété en Thaïlande pour les étrangers, consultez notre article à ce sujet.

Oui, c’est possible : deux régimes résidentiels, l’IRS et le RES, permettent à un étranger l’accès à la propriété d’un bien immobilier localisé à l’Ile Maurice.

Le « Integrated Resort Scheme » (IRS) concerne l’immobilier haut de gamme, dont les prix sont supérieurs à 500,000 $ US. Un ressortissant étranger effectuant l’achat d’un bien immobilier sous le ce régime résidentiel bénéficie automatiquement d’un permis de résidence permanente, qui lui permet alors de séjourner légalement sur l’île Maurice.

Quant au « Real Estate Scheme » (RES), il n’impose pas de montant minimum à l’achat, mais ne confère pas automatiquement le droit de résidence à Maurice. Les particuliers faisant l’acquisition d’un bien immobilier sous ce régime résidentiel peuvent obtenir un permis de résidence par d’autres moyens, tels que le permis de travail et d’investisseur, le permis de résidence pour les retraités qui souhaitent vivre à l’Ile Maurice.

Dans de nombreux cas, cela ne sera pas possible. Les options dont vous disposez pour emprunter de l’argent à une banque de votre pays de résidence dans le but d’effectuer un achat immobilier à l’étranger sont limitées. Les institutions bancaires susceptibles de vous accorder un crédit pour un achat à l’étranger seront celles qui possèdent des guichets dans les pays concernés. Vous avez deux grandes options : 1. Emprunter directement dans le pays où ce trouve le bien immobilier que vous souhaitez acquérir. Cela n’est pas possible partout et les conditions de prêts varient d’un pays à l’autre. Si vous souhaitez acquérir un bien immobilier en Thaïlande, y obtenir un crédit sera compliqué, à moins d’y résider et d’y travailler. 2. Emprunter l’argent dans votre pays de résidence, moyennant une garantie hypothécaire. Un bien immobilier libre d’encours et situé dans le pays d’origine servira de garantie à votre banque, qui pourra alors vous accorder un prêt. Cette option est envisageable dans de nombreux pays occidentaux, France, Belgique… Il existe d’autres solutions, au cas par cas.

En Thaïlande, le « Juristic » est la personne qui gère la résidence. Cet employé est responsable du fonctionnement au quotidien et de l’entretient du condominium. Il est sélectionné par les copropriétaires de la résidence, et c’est à eux qu’il rend des comptes. Il a la responsabilité de gérer les fonds alloués par les propriétaires pour couvrir les dépenses annuelles de fonctionnement de la résidence. Pour en savoir plus, consultez notre article concernant la gestion d’un condominium.

Oui, à condition de respecter certaines règles, vous pourrez amener votre compagnon, chien ou chat, en Thaïlande. Certaines races de chiens, comme les Pitbull Terrier et les American Staffordshire Terriers, sont interdites. Pour les autres chiens ou chats, les vaccins doivent être à jour et l’animal de compagnie doit avoir son propre passeport.

Oui, si le montant d’argent liquide que vous amenez en Thaïlande dépasse la somme de 20.000 USD (ou 15.000 €), vous devrez faire une déclaration aux douanes Thai. Attention, il y a généralement aussi un montant légal maximum d’argent liquide à la sortie du territoire de votre pays. Au-delà de ce montant maximum, vous devrez faire une déclaration aux douanes. Par exemple, tout montant de devises excédant 10.000 € doit être déclaré aux douanes, lorsque vous quittez un pays de l’Union Européenne.

Yes, foreigners can own a property in Cambodia, with some restrictions. Since 2010, the Cambodian legislation allows foreigners to own a property in buildings above the ground floor. It is not possible to own a villa, at least not the ground floor. But, just like in Thailand, ownership is still possible in the other cases, under appropriate legal schemes. Several solutions exist to access ownership: free-hold through a company, lease-back and lease-hold solutions. As they can be complex to implement, these solutions should always be set-up by a lawyer, and with the advise of a professional, in order to avoid tricky situations.